Les facteurs d'orgues de Bagnères

"Quatre siècles à la tribune de Saint-Vincent de Bagnères de Bigorre"  par André Hautefeuille

 

1611 Antoine RIVALIER (prêtre, organiste de la cathédrale d'Auch et facteur d'orgues), à Bagnères en 1611, à Saint-Savin en 1618, à Vic-Bigorre en 1623, à Garaison en 1631. Engagé en 1637 comme organiste de la cathédrale de Rodez.

1709 Antoine LEFEBVRE, "bourgeois de Bordeaux", vraisemblablement descendant, d'après Norbert Dufourcq, de Anthoine Lefebvre qui, au début du XVIIème siècle, travailla aux orgues des cathédrales de Bordeaux et Toulouse. En février 1709 commencent les travaux du nouvel orgue de Bagnères. Le 10 mai Lefebvre meurt et les Carmes de Toulouse reprennent le chantier et le mènent à terme au printemps 1710.

1771 LABRUYERE (ou LABRUGUIERE), élève de Dom Bedos, termine une restauration en 1775.

1922 La maison PUGET, famille illustre de facteurs du Sud-ouest avec Théodore, Eugène et Jean-Baptiste, reconstruit un orgue à transmission pneumatique qui sera inauguré le 30 avril 1924. Il y aura d'autres travaux en 1934.

1966 COSTA a électrifié les transmissions qui conservent des relais pneumatiques.
Malgré tout il est injouable au début des années 80 et décision est prise d'en reconstruire un neuf. Le 17 octobre 1985 le vieil instrument est démonté.

1987-1988 Gehrard GRENZING, facteur d'orgues né en Allemagne, a choisi l'Espagne pour implanter son atelier (à Papiol, près de Barcelone). Il a signé les chantiers de Ménestérol, Montpon, Saint-Cyprien du Périgord et plus près de nous Saint-Just de Valcabrère (au pied de Saint-Bertrand de Comminges) et surtout la réussite éblouissante de la restauration de l'instrument prestigieux des Jacobins à Toulouse, aujourd'hui en l'église Saint-Pierre-des-Chartreux. Il a réalisé à Bagnères de Bigorre un instrument d'une qualité remarquable et sonnant en parfaite harmonie avec l'acoustique généreuse de l'édifice. Il a fait ici plus que ne le demandait le cahier des charges (un orgue pouvant jouer la musique de Bach) et a pris la décision de rajouter par exemple un jeu de tierce au clavier de grand-orgue (qui permettra de jouer également la musique française de la même époque) ou un sixième rang à la mixture du pédalier.

Depuis 1988 Patrice BELLET, facteur d'orgue et harmoniste, dont l'atelier est situé dans le Gers, assure l'entretien de notre instrument. Il a à son actif de nombreux travaux de construction et de restauration (entre autres Cucuron, Sainte-Foy la Grande, Saint-Sernin de Toulouse, ...). Il a terminé en mars 2005 le relevage complet de notre instrument à la grande satisfaction des organistes venus le jouer.

Retour